Sortie à la Pointe Allègre

Sueli JOUGLA, élève de 206, raconte la sortie à la Pointe Allègre à laquelle elle a participé le 19 mars dernier avec les élèves de sa classe accompagnés par leurs professeurs Mme Giraud et M. Maniga :

L’après-midi à Pointe-Allègre avec les guides du Parc National a été une bonne expérience . Nous avons parcouru les sentiers littoraux dans un jeu de piste tout en apprenant la faune et la flore locale. Les guides nous ont transmis leur savoir et leur amour pour la nature, ce qui a rendu le jeu intéressant et plus captivant. Nous avons pu observer quelques espèces animales locales et profiter des points de vues sur la côte. C’était donc une très bonne expérience très enrichissante.”


Cuba au MACTe

Dans la matinée du vendredi 22 mars 2024, la manifestation culturelle consacrée à Cuba et organisée par la Cité Educative et l’APERCA (Association Pour les Études et la Recherche sur la Caraïbe et les Amériques), a eu lieu au Mémorial Acte de Pointe-à-Pitre. Deux groupes d’élèves ont représenté fièrement et brillamment le lycée. Il s’agit de,

-pour la mise en scène du poème ” Tengo” du poète cubain Nicolas Guillén :
BOULARDIN Mélanie
FAZER SAINT-MARC Priscilla
GABRIEL PINA SUAREZ Gabriela
GAIN Gwenaelle
GAMMALAME Maxence
GARNIER Maily
JETIL Kassy
LE LEVE GUILLEMOT Malya
ONDO Nina
PALADINI Serena

-pour la chorégraphie de salsa cubaine :
SALLOUM Nathalie
RABOT Naura
DALEGRAND Kyanna
GABRIEL PINA SUAREZ Gabriela
JOUGLA Marie
LOSANGE Nayhane
PALADINI Serena
CITADELLE Alicia

Nous les félicitons et les remercions infiniment de s’être si généreusement impliqués avec leurs enseignants, Mme Noreskal et M. Isaac, sans oublier l’intervenante cubaine professeure de danses afro-cubaines, Mme Idania Miranda Cruz.

 

M. Isaac


Festival Nouveaux Regards

Fin mars, le festival de cinéma Nouveaux Regards va animer la Guadeloupe. De nombreuses projections sont prévues avec des films en compétition de toute la Caraïbe !

Cette année, les élèves de 1ère spécialité Cinéma-Audiovisuel ont le privilège de constituer, avec les élèves du lycée Felix Proto, le jury Jeunes Regards du festival. Ils sont en train de visionner en exclusivité les 16 courts-métrages en compétition et ils devront ensuite élire celui qu’ils estiment le meilleur pour lui remettre un prix lors de la cérémonie de clôture du festival au Macte le dimanche 24 mars.

Photos de la soirée de clôture du festival :

Par ailleurs, dans le cadre du festival de nombreux élèves du lycée (1ère HGGSP, 1ère et Terminale Cinéma-Audiovisuel, Terminale Science po) vont assister à une Master-Class de l’auteur de BD et réalisateur de films d’animation Nicolas Bianco-Levin mardi 19 mars, et l’après-midi ils assisteront avec d’autres élèves (203 option CAV, 1ère Science Po, 1ère et Terminale créole) à la projection des courts-métrages dédiés aux scolaires. De nombreuses découvertes en perspective afin de connaître la richesse de la création cinématographique contemporaine de la Caraïbe !

 

Priscillia Delannay, directrice du festival, entourée des élèves de 1ère spé CAV

 

Programme complet du festival Nouveaux Regards : https://www.calameo.com/read/005851662fa8a8d8b458d


Exposition Cuba et les musiques cubaines

Vendredi 1e mars, s’est tenue, à l’habitation La Ramée, une exposition sur la musique populaire de Cuba. Organisée par l’APERCA (Association Pour les Etudes et la Recherche sur la Caraïbe et les Amériques) que préside Mme Monique Boisseron et animée par Mme Idania Miranda Cruz, professeur de danse d’origine cubaine, cette exposition a reçu la visite des élèves de 1èreLLCER espagnol accompagnés par Mme Noreskal, et de ceux de 201 et de 1G1 accompagnés par Mme Citadelle et M. Isaac.


Création de poèmes en espagnol par les TSTI2D

Jeudi 8 février 2024, les èlèves de la classe de TSTI2D ont produit avec leur professeur M. Isaac des cours poèmes en espagnol (sujet La Guadeloupe) en présence de Mme Irene Pastor Casas, enseignante en Espagne, qui effectuait au lycée un séjour professionnel. Les voici :

ATELIER DE POESIE EN ESPAGNOL
TSTI2D JEUDI 8 FEVRIER 2024

1. LA MARIPOSA
La mariposa es otra cultura
La mariposa es una pasión
La mariposa es otra lengua
La mariposa es una asociación

Mi mariposa se llama Guadalupe

Es la isla de talento
Mi mariposa es deslumbrante
Y el sol y el mar no son únicamente mi Guadalupe.

2. Guadalupe es una isla
Guadalupe es tropical
Guadalupe tiene playas
¡Todo el mundo ama Guadalupe!

Guadalupe es exótica
Guadalupe es colorida
Guadalupe es pintoresca
¡Todo el mundo ama Guadalupe!

3. La patria de Guadalupe
La patria de Guadalupe es única
La patria de Guadalupe es orgullosa
La patria de Guadalupe es mágica
La patria de Guadalupe es un paraíso

Mi patria es una isla con recuerdos de desdicha
Mi patria ha soportado el sufrimiento para días mejores
Mi patria ahora esta’ llena de cultura y felicidad
Mi patria es un Eldorado.

4. Bonita es sinónimo de Guadalupe
Orgullo es divisa de Guadalupe
Paraíso es legado de Guadalupe
Sol es privilegio de Guadalupe

Mariposa es uniforme de Guadalupe
Sexy es herencia de Guadalupe
Montaña es la grandeza de Guadalupe
Color es el espíritu de Guadalupe

5. En las playas de Guadalupe,
El sol baila con esplendor,
Mar azul arena que duerme,
Y el viento canta su amor,

Entre palmeras y cañas,
La isla vive con fervor,
Susurra la naturaleza,
Un paraíso de color.

6. En la isla de Guadalupe
Dulce y soleada
Las olas acarician la arena
Dorada con el soplo cálido
De los alisios
La vida florece
Hermosa y hechizada.

En Guadalupe
Tierra de magia y encanto
Donde el sol acaricia el
Mar con su mente
Palmeras danzan al ritmo
Del viento
Y en sus playas
El tiempo es un momento

7. Guadalupe es deslumbrante de belleza
Guadalupe es suntuosa
Guadalupe es majestuosa
Guadalupe es radiante

En Guadalupe, la tierra de encanto
Donde el sol besa el mar con fervor
Bailan las olas al ritmo del viento
Y el corazón se llena de amor

En sus playas de arena dorada
Se esconde el secreto de la felicidad
Bajo el cielo azul estrellado
La naturaleza revela su verdad

Mi Guadalupe es única.

8. Guadalupe es una maravillosa mariposa
Guadalupe es colorida
Guadalupe es florida
Guadalupe es un paraíso

Guadalupe es el orgullo de territorio de ultramar
Guadalupe es una familia
Guadalupe es fiesta infinita
Guadalupe es legado histórico.


Atelier salsa

“L’Association Pour les Etudes et la Recherche sur la Caraïbe et les Amériques” (ou APERCA), a proposé cette année au LGT Sonny Rupaire de Sainte-Rose, dirigé par Mme Grandisson la proviseure, des interventions et des activités dans le but de promouvoir l’hispanisme dans le nord Basse Terre.

A ce titre, un atelier de salsa cubaine s’est formé dès le mois de novembre 2023 autour d’un groupe très motivé d’élèves, essentiellement de 1G1, de 1G2 et de 201, dirigé par l’intervenante cubaine, Mme Idania Miranda Cruz.

A raison d’une séance tous les jeudis de 12h45 à 13h45, ce groupe prépare une chorégraphie de haute volée qui sera l’objet d’une prestation au Mémorial ACTe le 22 mars prochain.

Tous nos remerciements vont à Mme Idania Cruz pour son implication et ainsi qu’à ce groupe exceptionnel.

Jean-Claude ISAAC


Irene Pastor Casas, une enseignante espagnole en observation au lycée Sonny Rupaire

Entre le 29 janvier et le 9 février 2024, Irene Pastor Casas, professeur d’anglais dans un lycée de la province d’Alicante en Espagne, a effectué au LGT Sonny Rupaire de Sainte-Rose, un séjour professionnel.

C’est ainsi qu’elle a assisté à des cours de langue (anglaise, espagnole et créole), de cinéma-audiovisuel. En fonction de certains objectifs didactiques elle a été en mesure d’apporter sa contribution. Par ailleurs, sa visite au CDI, auprès de Mme Lator notre collègue professeure-documentaliste, s’est avérée très fructueuse comme en attestent les nombreuses brochures touristiques sur les provinces d’Alicante (celle de l’affectation) et de Palencia (celle des origines) qu’elle a généreusement offertes.

Sa présence au sein de notre communauté éducative a signifié moult échanges sur les pratiques pédagogiques et les projets en cours . N’oublions pas non plus sa présence à la sortie organisée par notre collègue M. Lamoulie dans le cadre du dispositif “Lycéens au cinéma”, au ciné-théâtre du Lamentin du mardi 6 février, afin de voir, avec les élèves inscrits, le film La la Land, réalisé par Damien Chazelle en 2016 .

Bravo à toute l’équipe éducative de l’avoir si bien accueillie et bravo à elle pour sa présence et son implication !

Jean-Claude ISAAC


2 spectacles au lycée en janvier !

Ce mois-ci, le élèves du lycée Sonny Rupaire ont pu assister à 2 spectacles différents qui leur ont été proposés dans l’amphi du lycée. Voici une présentation de ceux-ci par 3 élèves de HLP (Serena, Emma, Grabiela) :

Mercredi 17 janvier : Le Zouk, maman et moi de Fred d’Or

“Le premier spectacle que nous avons vu est le Zouk, maman et moi interprété par Frédéric Brulé (Fred d’Or), un comédien de stand-up et one man show français, originaire de la Guadeloupe. Il fait un éloge de sa maman en mélangeant humour, bienveillance et zouk. Le spectacle parle de son enfance, de sa mère et de la place du zouk au quotidien. Grâce au zouk que sa maman écoutait, cela lui a permis de se rapprocher de sa culture. Pendant son enfance, il était interdit de parler créole et grâce à ce spectacle il cherche à entraîner les personnes à ne pas rejeter leur culture et leurs traditions même si elles ne sont pas acceptées partout. Il rajoute tout en douceur la question de l’identité LGBTQIA+ aux Antilles. Enfin, il introduit la devise “zouk-la sé sel Medikaman nou ni” tout au long du spectacle.”

 

Lundi 22 janvier : Maïwenn, 16 ans et demi

“Le second spectacle s’intitule Maïwenn, 16 ans et demi, c’est une pièce de Magali Solignat et Charlotte Boimare, interprétée par Louise Savatier et Jann Beaudry. C’est l’histoire de Maïwenn, une jeune de 16 ans et demi, d’origine guadeloupéenne, qui plonge dans l’univers toxique des réseaux sociaux, où elle crée ce qui semble être une superbe amitié avec Olga alors qu’elles ne se sont jamais vues autrement qu’à travers les écrans. Maïwenn, qui vit dans une famille très protocolaire, trouve une certaine liberté dans les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram… Les autrices, grâce à ce spectacle, veulent dénoncer la dangerosité et l’impact des réseaux sociaux chez les jeunes. A travers cette histoire, elles montrent en fait une certaine privation d’intimité qui finit par devenir accessible à un grand nombre de personnes qui peuvent se révéler malveillantes…”


Les élèves de Terminale spé Ciné-Audiovisuel en tournage

Lundi 15 janvier 2024 les élèves de Terminale spé Cinéma-Audiovisuel étaient en tournage au port de Morne Rouge.

A partir d’un film au programme du Bac (Les Vitelloni de Federico Fellini), ils ont inventé une scène qu’ils ont préparée en classe (écriture d’un découpage technique, d’un scénario) avant de la tourner à l’aide de la 1ère assistante caméra Satinem Bazit. Le montage est en cours…

Voici quelques photos du tournage et vous pourrez bientôt voir leur film !

 


Des élèves du lycée Sonny Rupaire au MUSARTH

Dans le cadre de l’étude du thème “HISTOIRE ET MEMOIRES”, les élèves de terminale de la spécialité HGGSP et ceux de l’atelier CEP Sciences Po ont visité le MUSEE DEPARTEMENTAL D’ART ET D’HISTOIRE de Pointe-A-Pitre, le mardi 28 novembre dernier.


Cette visite leur a permis de découvrir ce bel édifice de style néoclassique, classé monument historique ; elle leur a permis, de même, d’approfondir leur connaissance de l’histoire et de la mémoire de la traite et de l’esclavage, à travers celle de son abolition définitive en 1848.

Longtemps appelé Musée Schoelcher (éponyme de son initiateur et bienfaiteur), celui-ci a été rebaptisé MUSARTH à l’occasion de la fin de sa rénovation (le 30 septembre 2022 ), lui insufflant ainsi un nouveau souffle, tant sur le plan architectural, que sur les plans organisationnel et muséographique.

Ainsi, l’exposition permanente abrite la très riche collection d’objets et œuvres d’art, légués par Victor Schoelcher (1804-1893), acquis au fil de ses très nombreux voyages, dont beaucoup ont trait à l’histoire de l’esclavage et plus largement à l’histoire coloniale, mais aussi ,aux beaux-arts de la culture occidentale.
En effet pour cet abolitionniste humaniste convaincu, l’art, la culture et l’éducation devaient permettre à l’homme de se libérer de ses chaines, au propre comme au figuré, pour s’émanciper.

La visite guidée du lieu, présentée par M. David Laporal et Mme Thérèse Parfait-Tarer, respectivement directeur et responsable du service des publics du musée, a répondu à deux objectifs pédagogiques :
-sensibiliser les élèves à l’art et à son histoire à travers ses différentes formes d’expression et de support (architecture, peinture ; sculpture. . . .)
-mettre en perspective le débat mémoriel autour de la question de la reconnaissance de la mémoire de l’histoire de la traite et de l’esclavage et notamment de celle du déboulonnage des statues de Victor Schoelcher (entre autre !) en Martinique en mai 2020.

Au-delà de l’aspect culturel et artistique, les élèves au cours de cette sortie, ont pu exercer leur esprit critique et s’approprier, de façon concrète, leur histoire et la mémoire de celle-ci.

Mme PLACIDE F. professeure d’histoire-géographie & d’HGGSP